Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Soumise dans l'âme.over-blog.com

Soumise dans l'âme.over-blog.com

La soumission d'une femme libre à son maître adoré...

2 Novembre 2014

Le donjon

Je suis sa soumise et je descends les marches de cet endroit encore inconnu il y a quelque heures.
Je sens mon maître derrière moi, son aura, son odeur, son envie de profiter de tout mon corps...

Nous sommes dans le salon, ou la lumière tamisée nous offre un éclairage subtile sur nos futurs instruments de jouissance et de tortures mais aussi sur des images érotiques et sensuelles.

Le rouge des meubles se mélangeant au noir du cuir et à la douceur des abats jours nous plonge déjà dans un autre univers.

Sur la table, les martinets et le fouet semblent nous appeler, pourtant mon maître me dirige sur cette méridienne à la matière si douce et si chaude qui me caresse les fesses lorsque celles ci viennent se poser doucement sur elle.

Il part un instant et reviens muni d'une barre d'entrave si grande et si belle que mes chevilles se sentent déjà sous son emprise...

Je sens ses mains serrer et clôturer les boucles de chaque côtés, je me sens à la fois prise au piège et libérée dans mon statut de soumise... Mon excitation grandie et mon sexe est déjà envahi d'une chaleur et d'une humidité incontrôlable. Je me laisse aller...

Mon maître commence à insérer ses doigts en moi, à caresser mon clitoris, à explorer les recoins de mon sexe et de mon anus avec délectation... Je suis déjà au bord de la jouissance... comme j'ai envie qu'il me fasse jouir, qu'il me soumette, qu'il m'emmène dans les tréfonds du plaisirs, je sens mes seins qui se tendent et se gonfle et réclame déjà sa bouche, ses dents...

Il sort les aiguilles de leurs boîtes et sans aucunes hésitation me transperce le teton droit puis le gauche ce qui m'envoi directement dans une sphère lointaine mais tellement excitante et transcendante...

J'entends sa voix, je distingue ses mots... Mais je suis maintenant sa soumise dévouée et obéissante, je suis à lui, je n'écoute que ses ordres qui résonnent dans ma tête et dans mon ventre tendu d'envies...

Il me fait me lever, me force à marcher alors que je suis tellement entravée, je ne souhaite que lui obéir, que le servir, que le rendre fier...
Je m'exécute non sans mal mais avec obstination pour le satisfaire... Sentant déjà mes récompenses diverses quand il me fouettera ou me pénètrera.
Mon impatience grandit...

Agenouillée sur une autre méridienne, mes doigts s'entourent sur les barreaux de l'escalier, se crispant à la fois de peur et de plaisir...
Je me cambre pour mieux lui offrir mon cul qui n'attends que son courroux...

Je le sens derrière moi, j'entends ses pas, ses gestes, le bruits de l'air dans les instruments mis à notre disposition...

J'attends mon premier coup, ma première lacération, je pars dans mon imagination, dans mon excitation, dans mon désir de ressentir sa domination sur mon corps...

Tout à coup, un claquement intense sur mes fesses me fait sortir un cri de soulagement et de douleur.

Ça y est, ma véritable soumission intense commence sous le martinet et le paddle.
Je jouis déjà mentalement...

Je sens le cuir dur venir brûler la peau de mes hanches sans repis puis s'assouplir en finissant sur mes cuisses.

Mon maître me fouette encore et encore, il s'attarde sur mes fesses, sur mon dos... Marquant de douces pauses en venant me caresser toutes mes parties endolories.

Il ne se lasse pas de me faire me plier, de me faire me cambrer... Mes mains se cramponnant sur les barres et les tenants à ma portée.

Je cris, je suffoque, je gémis, je hurle de plaisir et d'exultation.

Par moment je sens ses lèvres dans mon cou, sur ma joue, sur mon dos, je sens ses caresses, ses mains...mon esprit de soumise est déjà loin... Et pourtant si proche de mon maître.

Tout à coup une lacération brûlante et vive vient m'entourer la taille et me soumettre encore plus... Je hurle de surprise et de satisfaction.

Le fouet s'enroule et se déroule autour de mon corps tel un serpent et laissant claquer son point final à des endroits si sensibles et si inattendus que mon corps devient fou.

Je sens mes larmes inonder mes yeux d'émotions si extrêmes et si mélangées... Une jouissance lacrymale que je n'ai découvert que par l'habileté de mon maître qui m'ouvre à toutes ces sphères si extasiantes.

Il me fouette avec force, me lacère, tout mon corps endolori voudrait s'arrêter et à la fois continuer, mon esprit se perd entre la douleur et la jouissance...

Je ne sais plus quel instrument il utilise, je sens juste ma soumission m'envahir, parfois je reconnais le paddle, parfois le martinet, mais toujours le fouet d'attelage qui me coupe la peau et m'emmène à la limite de l'inconscience...

J'entends ce couple qui jouis à l'étage, j'entends les gémissement de plaisir de cette femme qui se mélange à mes hurlements... Cela apporte une nouvelle dimension à ma jouissance... Tout se mélange incroyablement et naturellement...

Mon esprit s'évade tout en me tenant fermement à mon obéissance si bienvenue...

Je cris, je pleure, ma respiration est rapide et forte, mon cœur bat si fort qu'il donne l'impression de sortir de ma poitrine... J'ai chaud, j'ai froid, je transpire et me laisse aller dans le subspace, mon cerveau ne réfléchis plus, je lâche prise et n'entends plus que les ordres de mon maitre.

"Rouge?"
"Non!!"
"Vert?"
"Oui!!!"

Encore mon maître, donne moi encore des coups, entraves moi, domines moi... Ces mots résonnent en moi, il ne sortent pas de ma gorge mais restent puissamment dans mon esprit qui ne cesse d'atteindre la jouissance si désirée...

Mon maître me fait descendre dans le donjon de notre hôte... Les poutres et les outils m'oppressant déjà mentalement en me laissant m'échapper vers tout ce qu'ils vont pouvoir me faire vivre...

Mon maître me met à genoux sur le prix dieu. Apposant mes seins sur le bois vernis dédié à la prière... Oppressant déjà mon teton pour trouver ou mieux le clouer.

Je sens la pointe du clou pénétrer légèrement ma peau.
D'un coup ferme, le lourd marteau sous la main de mon dominateur si précis vient enfoncer celui ci dans mon teton le traversant et venant le maintenir dans le bois si moraliste de ce meuble.

Quel provocation douloureuse et extasiante, quel bonheur que de voir mon corps au supplice et empli de jouissance... Je suis complètement mouillée de plaisir et de fierté... Je sens l'excitation et la satisfaction de mon maître...

Lorsqu'il fait de même avec mon autre téton le plaisir et la douleur n'en est que plus forte... J'atteins un niveau de lâcher prise et d'envie encore plus grand.

Je veut qu'il me prenne, oui je veut qu'il me pénètre encore et encore, qu'il me défonce tous mes orifices, qu'il me traite comme sa chienne soumise, comme sa salope exclusive, comme son objet de plaisir... Qu'il laisse aller en moi toutes ses frustrations pour se libérer de tous le mal qu'il combat chaque jour, que mon corps soit son éden, sa libération... Son echapatoire à ce monde si obscure...

Il vient derrière moi et me prends les hanches avec fermeté et désir, il me pénètre enfin, autant dans mon sexe que dans mon cul.

Il fait des va et vient entre mes orifices mouillés de désir et de soumissions, mes seins restant accrocher à mon prie dieu avec tension et force.

Je sens ses coups de hanches, son sexe dur, sa peau humide sur mon cul brûlant...

Je sens son désir de me défoncer chacun de mes trous qui ne sont dédiés qu'à lui.
Je sens sa domination, sa force, son plaisir dans mon entrave et sa puissance dans mes restrictions...

Mon orgasme explose tellement fort que je ne sais plus si il est annal ou vaginal, mes seins sont à la fois tendus et oppressés sous ses mains restant accrochés par ces clous qui me déchirent et me font atteindre le paroxysme de la douleur transcendante et enivrante...

Je veut qu'il jouisse dans mon cul, oui je veut sentir son sexe se durcir dans mon anus et exploser au fin fond de mon orifice brûlant...

Il me traite de tous les noms, surexcitant mon esprit car tellement en phase avec ma soumission...

Oui je suis sa chienne, je suis sa soumise obéissante et dévouée...
Je suis cette soumise qui s'offre à son maître avec perversité.

Son sexe est de plus en plus rapide dans ses intrusions, mes fesses claquant contre son ventre de plus en plus fortement, ma jouissance envahissant mon sexe complètement humide et glissant... Je jouis si intensément, je me sens tellement libre, tellement entravée à la fois...

J'en perds la tête et atteint cet endroit de mon esprit ou seul mon maître sait me faire aller...

Sa main se resserre dans mes cheveux, il gémit se cambre contre moi, laisse aller le poids de son torse sur mon dos pour enfin laisser son fluide brûlant et infini envahir mon cul dans un dernier cri...

Ma respiration devient moins rapide, mon souffle se détend, mon corps s'assoupli... Mon esprit reste en suspend. Je suis au comble de moi même... Je suis moi même et une autre... Je suis bien...

Il est la encore en moi, son sexe restant dans mon cul comme dans un trésor dont lui seul à la clé...

Que pourrions nous avoir de plus... Que pourrions nous espérer de plus grand, de plus beau, de plus fort...

Comment ne pas être comblé par tant de bonheur et d'extases...

Le donjon

Publié par eva à 18:15pm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires